Comment localiser une personne sans qu’elle le sache : une exploration des technologies de suivi géospatial

Pour surveiller votre enfant, vos employés, vos proches plus âgés, etc, vous avez besoin de connaître leur localisation. En effet, les nouvelles technologies vous offrent des logiciels de localisation ainsi que des méthodes gratuites pour localiser une personne sans qu’elle ne s’en rende compte. Si vous souhaitez découvrir comment cela se faire, lisez cet article.

mSpy, la meilleure application pour localiser une personne à son insu

mSpy, cette application qui au début était conçue pour le contrôle parental a connu des améliorations. En effet, elle est aujourd’hui l’application de surveillance qui possède les fonctionnalités de géolocalisation les plus poussées et développées. Ce qui fait d’elle la meilleure arme de suivi pour localiser une personne grâce à son téléphone, sans qu’elle ne le sache.

A lire aussi : Les stratégies efficaces pour se protéger des logiciels malveillants

Ainsi, avec ce logiciel, vous pouvez vérifier l’emplacement en temps réel de votre cible sur une carte en ligne ou l’historique des mouvements qu’elle a effectués sur une période donnée. Ce, depuis votre téléphone et quelle que soit la distance. Elle vous garantit également des données justes et fiables.

mSpy offre également une fonctionnalité de geofencing réserver au contrôle parental. Elle permet de prédéfinir des zones que votre enfant ne doit pas franchir. Cette application vous envoie des alertes que fois que ces zones sont franchies.

Lire également : Guide complet : Identification et détection des différents types de logiciels malveillants

Par ailleurs, pour que mspy fonctionne correctement sur le téléphone que vous desirez espionner, il vous faudra suivre quelques étapes. En premier lieu, sélectionnez le forfait mSpy qui répond à vos besoins. Puis achetez l’application. Ensuite, vous recevrez un e-mail qui vous invitera à vous connecter à votre panneau de commande mSpy.

En second lieu, installez et configurez l’application sur le téléphone à localiser en suivant à la lettre les instructions. En dernier lieu, démarrez la surveillance en vous connectant à votre espace d’administration en ligne pour surveiller la position GPS de l’appareil.

Localiser un portable gratuitement sans autorisation

Voici deux méthodes gratuites pour localiser un téléphone :

 « Find My Device » sur un appareil Android

Pour localiser une personne sans qu’elle ne le sache, les utilisateurs d’Android peuvent utiliser « Find My Device ». C’est une fonctionnalité qui est intégrée au système d’exploitation des smartphones Android. Pour ce faire, suivez le processus ci-dessous :

En premier lieu, vous devez aller sur le moteur de recherche Google et vous rendre à l’adresse https://www.google.com/android/find.

Ensuite, vous devez procéder à votre enregistrement en insérant l’adresse e-mail et le mot de passe du téléphone espionner. Puis, cliquez sur « Suivre ».

Enfin, activer la fonctionnalité « Find My Device ».

Après avoir accompli ces étapes, la localisation de téléphone cible doit s’afficher sur une carte bien détaillée. Vous pouvez ainsi déterminer gratuitement la position de votre cible. Toutefois, il est important de souligner que l’appareil ciblé doit être connecté à Internet pour que la localisation soit fonctionnelle.

 « Find my iPhone » d’ iOS

La fonctionnalité intégrée « Find My iPhone » d’iOS est une technique gratuite développée par Apple, pour localiser un iPhone sans que le propriétaire ne sache.

Pour ce faire, vous devez : vous rendre dans l’espace iCloud de l’appareil ciblé en entrant ses identifiants Apple. Ensuite, choisissez la section « Appareils ». Cette section, vous permet de géolocaliser l’iPhone espionné sur une carte en ligne. Dans la section « Plans », vous pourrez voir son emplacement. Toutefois, si le smartphone ciblé est éteint, son emplacement ne vous sera pas accessible.

Les risques juridiques et éthiques liés à la localisation d’une personne à son insu

Toutefois, vous devez vous poser la question des risques juridiques et éthiques liés à la localisation d’une personne sans son autorisation. Effectivement, l’utilisation de ces technologies peut soulever des problématiques en termes de vie privée et être considérées comme une violation du droit à l’image ou des données personnelles.

La loi française interdit strictement toute forme d’atteinte à la vie privée d’autrui. L’article 226-1 du Code pénal stipule que « Le fait, au moyen d’un procédé quelconque, volontairement de porter atteinte à l’intimité de la vie privée d’autrui » est punissable par un an d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende. Utiliser les technologies pour géolocaliser une personne sans son consentement constitue une infraction passible de poursuites judiciaires.

Cette pratique va aussi contre les principaux fondements éthiques tels que le respect de l’intimité et la protection des données personnelles. Toutes les personnes ont le droit au respect absolu de leur vie privée ainsi qu’à leurs droits fondamentaux.

Vous devez envisager les conséquences légales qui peuvent en découler et prendre des mesures pour faire respecter la vie privée des citoyens, tout en permettant l’utilisation de ces technologies dans un cadre éthique et légal.

Les alternatives à la localisation non-consentie : comment obtenir l’accord de la personne concernée

Face aux risques juridiques et éthiques que représente la localisation non consentie d’une personne, il est préférable d’opter pour des options alternatives pour obtenir son accord. Il existe plusieurs solutions pour atteindre cet objectif.

• La première option consiste à informer clairement la personne concernée de votre intention de suivre sa position géographique. Vous pouvez expliquer les motifs qui vous poussent à vouloir connaître sa localisation et rassurer en termes de sécurité. Si cette dernière refuse l’utilisation d’une application spécifique, vous devez respecter son choix.

• Une autre solution consiste à opter pour des applications ou dispositifs qui nécessitent un consentement explicite. Certains logiciels proposent une fonctionnalité permettant au propriétaire du téléphone portable de choisir les personnes autorisées à accéder à ses données GPS. Cette méthode permet ainsi aux individus eux-mêmes de décider avec quels contacts ils souhaitent partager leur emplacement géographique.

• Pensez à bien rappeler que certains outils ne demandent pas le consentement préalable du détenteur du mobile, comme par exemple celui proposé par Google Maps nommé ‘partager ma position’, qui doit être activé volontairement. Dans ce cas, demandez toujours l’autorisation avant lorsque cela n’a pas été fait initialement.

Pensez à respecter les droits fondamentaux tels que le droit au respect de la vie privée. L’objectif est de trouver un juste équilibre entre l’utilisation des technologies et la protection des libertés individuelles.

vous pourriez aussi aimer