Cyberattaque des hôpitaux en France : quel est l’objectif des cybercriminels ?

Les hôpitaux français sont aujourd’hui embarqués dans une transformation technologique importante. Ils sont désormais très informatisés, mais cela semble avoir quelques conséquences. Depuis quelques mois, notamment depuis la crise de Covid-19, les hôpitaux en France subissent des cyberattaques qui inquiètent. Les cybercriminels arrivent à prendre le contrôle des différents serveurs avec un objectif bien précis en tête. On vous en dit plus sur ces attaques.

Pourquoi les hôpitaux sont-ils devenus la cible des cybercriminels ?

Les cyberattaques des hôpitaux deviennent de plus en plus courantes dans le monde. En France, le phénomène a pris de l’ampleur avec la crise de Covid-19. Les cybercriminels sont conscients du fait qu’une attaque peut être fatale pour les hôpitaux. Ils savent également que les autorités hospitalières mettront tout en œuvre pour résoudre rapidement la situation.

A lire aussi : Quel est le rôle d'un logiciel antivirus ?

Ils s’en servent alors pour demander des rançons qui leur permettent de se remplir les poches. En réalité, ces malfaiteurs bloquent l’accès à tout le système informatique et acceptent de le débloquer seulement lorsque l’hôpital aura payé le montant demandé. Ils ne s’arrêtent pas là et se permettent de copier les données de santé de milliers de patients.

Un processus de chantage démarre alors avec des menaces de divulguer les données des patients si la rançon n’est pas payée. Celles-ci coûtent bien plus cher que tout autre type de données sur le marché noir. Ces données de santé sont rachetées par diverses organisations criminelles, mais aussi par des cyberdélinquants. On comprend donc que l’objectif financier reste le motif principal de ces attaques.

A lire en complément : Comment voir si on est infecté par un ransomware ?

Cyberattaque des hôpitaux en France : quelles en sont les conséquences ?

cyberattaque des hôpitaux

Les conséquences de ces attaques informatiques sont bien plus graves que l’on pourrait penser. Les établissements hospitaliers attaqués se retrouvent dans l’incapacité d’accéder aux dossiers de leurs patients. Ce qui entraîne le report des opérations normalement urgentes et dans les cas les plus graves, un transfert des patients vers d’autres hôpitaux.

Ces changements de dernières minutes peuvent être risqués pour la vie de certains patients. En France, des conséquences très graves n’ont pas encore été observées, mais il importe de prendre rapidement des mesures. Avec les salles d’opération qui sont de plus en plus informatisées, le risque pourrait être plus important.

Les hôpitaux sont-ils suffisamment préparés pour échapper aux attaques ?

En France, les hôpitaux n’ont pas un système de sécurité totalement faible. Il faut tout de même reconnaître que les moyens disponibles pour renforcer la sécurité informatique sont plutôt faibles. Le service informatique doit être présent à temps plein et veiller à la sécurité du système.

De cette manière, les mises à jour se feront plus souvent et plus rapidement. Les failles du système seront découvertes à temps et fermées pour empêcher les intrusions.

vous pourriez aussi aimer